Purification

Shatkarma (skrit: षटकर्मन) ou Shatkriya, est la pratique de purification du corps du yoga.

Shatkarma signifie littéralement: shat ‘six’ et karma ‘art’ ou ‘processus’ soit la pratique des six. Ces pratiques sont décritent dans le Haṭha Yoga Pradīpikā, elles correspondent à:

Source: Wikipédia (EN)

> chantal-guignier.net: Le pranayama

La respiration

Dans le langage courant, la respiration désigne à la fois les échanges gazeux (rejet de dioxyde de carbone, CO2, appelé parfois de façon impropre « gaz carbonique », et absorption de dioxygène O2, ou appelé couramment « oxygène ») et la respiration cellulaire qui permet, en dégradant du glucose grâce au dioxygène, d’obtenir de l’énergie. Les échanges gazeux assistent la respiration cellulaire en lui fournissant le dioxygène et en le débarrassant du dioxyde de carbone produit. Source: Wikipédia

Pranayama

– Le Prāṇāyāma (devanāgarī : प्राणायाम ) est un terme sanskrit qui correspond dans les Yoga Sūtra de Patañjali au quatrième membre (aṅga) du Yoga. Prāṇayāma est la discipline du souffle au travers de la connaissance et le contrôle du prāṇa, énergie vitale universelle. Ce terme désigne encore un mouvement respiratoire orienté (ā-yāma) vers le souffle vital qui le précède et le soutient (pra-ana).

La pratique du mouvement respiratoire (ā-yāma) et la notion du prāṇa qui soutient fondamentalement cette respiration consciemment dirigée varient selon les écoles de Yoga. Le Rāja Yoga, le Yoga de la Kuṇḍalinī, ou le Hatha Yoga décrivent différemment les éléments constitutifs, les pratiques, et le but de ce mouvement respiratoire.

> natayoga.net: La respiration Nadi Shodana

 

Respiration complète

C’est la respiration de base à effectuer, dans une posture de yoga, un exercice de qi gong, en marchant ou à chaque instant et activité. La simple attention sur la respiration peut calmer tout l’organisme, le stress et améliorer la santé. Elle s’effectue en 3 étapes.

Inspirer par le ventre, puis par le thorax et enfin par le haut des poumons. Expirer ensuite dans le même ordre, ventre, thorax puis poumons. De la même manière que si on remplissait une poche d’eau, se gonflant d’abord par le bas, puis que l’on voulait la vider totalement. Ne jamais forcer la respiration, respirer lentement et de manière fluide.

Diététique

Détoxification

Psychologies.com – Detox

bioperfection.com: Nettoyage intestinal

> jalanetipot.com: Asanas (EN)

Qi Gong Taoïste

Exercices permettants de régénérer l’énergie, à pratiquer principalement le matin au réveil ou avant une série d’éxercices de Qi gong ou autres.

Dispersion de l’énergie perverse (visualisation)

Dans toutes les méthodes de dispersion de l’énergie perverse, la visualisation et la pensée jouent un rôle très important. On ne peut parler de véritable maîtrise du Qi que lorsqu’il y a exercice de la pensée comme guide de l’énergie.

1. C’est l’exercice de la régénération des moëlles Xi Sui Jing. Posture debout, pieds à la largeur des épaules, corps détendu. Visualiser l’energie pure sous forme d’une lumière éclatante descendre du Ciel par le sommet du crâne. Elle passe par l’intérieur du corps et purifie tout l’intérieur. Laisser l’énergie usée s’échapper vers la Terre par les mains et les pieds sous forme d’une fumée grisâtre, laissant échapper toutes nos impuretées vers le sol.

2. On peut faire le même exercice en inspirant l’energie pure par le nez remplir les poumons et chaque cellules du corps, puis l’expirer par le nez en laissant échapper cette fumée grise.

3. On peut aussi « inspirer » cette énergie pure par les mains et les pieds, remplir la moëlle et les os, et ressentir que l’intérieur des os se purifie et devient léger. Puis étendre cette respiration à chaque pores de notre peau, pour respirer par la peau, en visualisant chaque cellule se purifier.

 

Les 1000 mains sacrées

Idéalement faire chaque mouvements environ 3 min. Les exercices de la 1ere partie se font avec les 2 bras en même temps, puis un bras en alternance avec l’autre. Les genoux fléchissent légèrements lorsque les bras descendent ou poussent puis remontent lorsque les bras remontent ou reviennent. Avec les bras en alternance, on passe le poids du corps d’une jambe à l’autre.

Position debout, pieds à la largeur des épaules. Bras les long du corps, genoux légèrements fléchis. Détendre tout le corps et décontractant chaque muscles de la tête aux pieds.

1. Lever les bras étendus devant soi à la hauteur des épaules puis du ventre. Inspirer l’énergie de la Terre par le centre des mains sous forme de lumière blanche et chaude, paumes vers le sol.

– Même mouvement bras sur les cotés, comme un oiseau qui bat des ailes. – Ensuite l’exécuter paumes vers le Ciel en aspirant l’énergie pure qui descend dans notre corps.

– Garder les mains à la hauteur des épaules, paumes vers l’extérieur. Pousser sur les cotés à l’horizontal comme si on repoussait deux murs qui nous entourent. Inspirer et expirer l’énergie alentour.

– Ensuite mains au dessus de la tête, paumes face à face de la largeur des épaules. Abaisser les bras sur le coté à l’horizontal puis les remonter.

2. Imaginer tenir une boule d’énergie devant le buste. Ecarter et rapprocher doucement les mains et sentir cette boule grossir et se rétracter sous les mains. Puis aspirer par la bouche et « avaler » cette boule d’énergie qui descend jusqu’au Dan Tian (ventre). Les mains suivent le mouvement et viennent se poser sur le ventre sous le nombril. – Continuer à sentir la boule d’énergie entre ses mains mais cette fois elle se trouve dans le Dan Tian. Eloigner de quelques cm les mains du Dan Tian puis les reposer dessus en suivant les mouvements d’expansion contraction de la boule d’énergie.

Garder les mains sur le Dan Tian et imaginer l’énergie descendre jusque dans la plante des pieds. Puis terminer en se frottant les mains, le visage et la nuque.

 

Milles mains de Bouddha

Méthode d’entraînement au travail de l’énergie interne qui vise à faire renforcer et à guider l’énergie dans le corps et les méridiens.

Posture initiale Wuji: Pieds écartés à la largeur des épaules, bras le long du corps, aisselles dégagées, tirer la colonne vers le ciel par le point Bai Hui (sommet de la tête) pendant une à trois minutes.

1. Fu Zhang Luo Han Superposer les Lao Gong dirigés vers le sol, main droite au-dessus. La respiration est abdominale. Imaginer que le Qi descend du haut de la tête jusque sous les pieds aux points Yong Quan (plante des pieds) plusieurs fois.

2. Shui Shou Luo Han – Expir: Doigts écartés paumes parallèles et face à face, visualiser la descente du Qi de Bai Hui à Huiyin (périnée) par Ren Mai (devant le corps) et à l’intérieur des jambes jusqu’aux Yong Quan. Inspir: Visualiser la montée de l’énergie sur la face arrière des jambes, la remontée par le coccyx le long du méridien Du Mai (colonne vertébrale) en passant par Bai Hui, puis la descente sur le front jusqu’au point Yin Tang (entre les sourcils). Regarder loin devant soi. Ensuite recommencer le même processus à partir de Bai Hui. Ramener l’énergie au Dan Tian (ventre).

3. He Shi Luo Han Monter les mains jointes devant la poitrine, avant-bras horizontaux, doigts vers le haut à une distance de 5 cm environ. Expir pareil qu’en 2. Inspir: l’énergie monte le long des jambes, suit Du Mai jusqu’au point Da Zhui (7ème cervicale). A partir de ce point, le trajet se divise en trois branches: l’une poursuit son chemin le long de Du Mai jusque Bai Hui puis redescend jusqu’à Yin Tang. Les deux autres, symétriques, descendent le long des bras jusqu’au point Lao Gong. Accumuler l’énergie dans les mains (chaleur). Puis ramener l’énergie au Dan Tian.

4. Dan Zhang Luo Han Descendre la main droite au niveau de la hanche, coude en arrière, paume vers le haut, maintenir la main gauche dans la position verticale de la technique précédente, regarder la main gauche et établir la connexion mentale entre les deux mains. Expir: visualiser la descente du Qi à partir de Bai Hui jusqu’aux pieds. Inspir: diriger l’énergie en la montant jusque Da Zhui d’où le mouvement se poursuit selon trois branches (le long de Du Mai jusque Yintang et le long des bras jusqu’aux points Lao Gong. Inverser ensuite les deux mains. A la fin ramener l’énergie au Dan Tian.

5. Shan Shan Luo Han Descendre les mains au niveau de la hanche en refermant majeurs et annulaires sur les Lao Gong. Elever ensuite les mains, en opposition au niveau des épaules. Positionner le pouce, le majeur et l’annulaire en triangle isocèle. La distance entre mains et épaules est d’environ 30 cm. Expir: Visualiser la descente de l’énergie de la tête à Yongquan. Inspir: le Qi monte jusque Da Zhui d’où le mouvement se sépare en trois branches, le long de Du Mai jusqu’à la tête et le long des bras jusqu’aux doigts afin de faire entrer le Qi dans les doigts à chaque respiration.

6. Guang Ming Luo Han Relâcher les doigts et lever les index au ciel. Par une technique de respiration et de visualisation analogue à la précédente, amener l’énergie dans le doigt: Expir: visualiser la descente de l’énergie de Bai Hui jusqu’à Yongquan. Inspir: monter l’énergie jusqu’au point Da Zhui d’où partent trois branches menant respectivement à Yintang et à l’extrémité des doigts.

Respiration embryonnaire

> tao-yin.com: Arts Energétiques et Méditation

> caplibre.over-blog.com: La respiration embryonnaire

Liens

federationyoga.qc.ca – Les respirations du yoga

aryabhatt.com: Pranayama

Publicités