Chamanisme

chamanlogo.jpgLe chamanisme est une spiritualité centrée sur la médiation entre les êtres humains et les esprits de la surnature (les âmes du gibier, les morts du clan, les âmes des enfants à naître, les âmes des malades à ramener à la vie, etc.). Cette médiation a une fonction économique au sein de la communauté : gérer l’aléatoire. C’est le chaman qui incarne cette fonction, dans le cadre d’une interdépendance étroite avec la communauté qui le reconnaît comme tel.

Le chamanisme au sens strict prend sa source dans les sociétés traditionnelles Sibériennes. Cependant, on observe des pratiques analogues chez de nombreux peuples, à commencer par les Mongols, qui seraient tous originaires de Sibérie, mais aussi au Népal, en Chine, au Japon, en Corée, chez les Indiens d’Amérique du Nord, chez les Amérindiens d’Amérique latine.

Source: Wikipédia

Chamanisme.fr

Différents courants

Le W: Bön (prononcer beun) est une religion tibétaine préexistant au bouddhisme. Ses adeptes sont les Bönpo (lignée Bön). De l’ensemble des pratiques animistes et chamanistes constituant le premier Bön (shes-pa bcu-gnyis) s’est dégagée au XIe siècle une religion structurée, le Bön Éternel (Yung-drung bon), présentant des similitudes avec le bouddhisme tibétain (particulièrement Nyingmapa), qui a lui-même beaucoup emprunté au fond chamaniste local.

Le W: Shintoïsme ou shinto (神道, shintō?, littéralement « la voie des dieux » ou « la voie du divin ») est la religion fondamentale la plus ancienne du Japon, liée particulièrement à sa mythologie. Le terme shintō , lecture sino-japonaise, ou kami no michi « chemin vers les dieux », est apparu pour différencier cette vieille religion du bouddhisme « importé » au Japon au VIe siècle.

La W: Wicca est parfois considérée comme une religion, parfois davantage comme une philosophie. Elle inclut des éléments que l’on peut trouver dans nombre de croyances telles que le chamanisme, le druidisme, et les mythologies gréco-romaine, slave, celtique et nordique. Ses adeptes, les wiccans, prônent le culte de la nature, qu’ils dénomment « l’Ancienne Religion ».

L’W: animisme (du latin animus, originairement esprit, puis âme) est la croyance en une âme, une force vitale, animant les êtres vivants mais aussi les éléments naturels, comme les pierres ou le vent.

Le W: paganisme est un terme générique qui depuis l’empereur Théodose désigne les religions dites païennes, c’est-à-dire non-monothéistes. Ce terme à connotation parfois péjorative est encore utilisé de nos jours par les monothéistes, mais les laïcs lui préfèrent « polythéisme » et/ou « animisme ».

Le terme W: inédie (parfois appelé respirianisme ou pranisme) s’emploie à propos d’une personne qui ne se nourrit pas, volontairement, sans qu’il existe de causes physiologiques ou médicales et généralement pour des motivations d’ordre religieux ou mystique.

 

Esprits, termes et lexiques

W: Gaïa, ou (en grec ancien Γαῖα / Gaĩa, Γαῖη / Gaĩê ou Γῆ / Gễ) est une déesse primordiale identifiée à la « Terre-Mère ». Elle est l’ancêtre maternelle des races divines, mais enfante aussi de nombreux monstres. Elle apparait en outre comme une divinité chtonienne que l’on invoquait ou à laquelle on sacrifiait des victimes de couleur sombre en même temps qu’aux autres puissances infernales, telles qu’Hadès, Perséphone, Hécate ou celles de la Nuit : Virgile (?), Enéide.

– Un W: égrégore (ou eggrégore) est, dans l’ésotérisme, un concept désignant un « esprit de groupe », une entité psychique autonome ou une force produite et influencée par les désirs et émotions de plusieurs individus unis dans un but commun. Cette force vivante fonctionnerait alors comme une entité autonome. Le terme, apparu dans la tradition hermétiste, a été repris par les surréalistes, qui l’ont chargé d’un fort potentiel subversif.

– Un W: génie familier, démon familier ou tout simplement familier est, dans bon nombre de croyances d’Europe occidentale, une entité, animal ou esprit, parfois imaginaire et invisible, à laquelle les hommes s’adressent pour demander des conseils ou obtenir des services, en particulier liés à la sorcellerie.

> pierre.campion2.free.fr: SOCRATE OU L’APOLOGIE DU DAIMÔN

 

– Les W: arbres de vie gravés, peints, brodés, imprimés ou sculptés existent depuis le début de l’Histoire. Ils semblent symboliser la force de la vie et ses origines, l’importance des racines et le développement de la Vie.
Ils sont parfois associés à des personnages et/ou à des animaux (oiseaux, mammifères). L’arbre de la connaissance, le chandelier à 7 branches pourraient en être des variantes selon certaines interprétations.

> cosmobranche.free.fr: Arbre Cosmique

 

– Une W: fée est une créature surnaturelle, issue des croyances populaires (folklore), des mythologies anciennes ou de la littérature fantastique.

> yuyo.free.fr: Fées Page 1

> magie-et-fantasy.com: Le petit peuple : fées, elfes et nains

 

– Une W: ondine (ondin au masculin) est un génie des eaux dans la mythologie germanique (où elle est également désignée sous le terme de nixe) ou alsacienne.

– Un W: élémentaire, esprit élémentaire, être élémentaire, ou esprit des Éléments est à l’origine une créature imaginaire composée de l’un des quatre éléments issus de la tradition grecque, c’est-à-dire l’eau, la terre, l’air et le feu. Par extension, certaines créatures sont considérées comme des élémentaires grâce au lien symbolique fort qu’elles entretiennent avec un élément en particulier, comme le feu pour le phénix.

– Un W: nahual ou nagual est, dans les religions de mésoamérique, et notamment en Amérique centrale et dans les Andes, un être humain qui a le pouvoir de se transformer lui-même en animal, ou le double animal d’un dieu, d’une personne ou d’un chamane, en particulier au Mexique.

– L’W: anima mundi, symbolisée par l’Ouroboros, est une puissance, possédant une « double nature », associée par les stoïciens à une force vitale dans l’Univers manifesté.

 

Liens

geobiologie.me : Géobiologie et coevolution quantique

esprit-de-la-nature.fr: Géobiologie stage formation conseil

shamanism.org: Shamanic Foundation (EN)

 

Biblio

yinyangaum