Arts internes

Les arts martiaux internes (appelé aussi arts du poing interne ou Nei Jia Quan) sont attachés au courant taoïste et proviennent du Mont Wudang. Ils sont basés sur le développement de l’énergie (Qi) et des chakras (qui sont les points énergétiques du corps).

Au-delà de cette appellation générique pour désigner les arts martiaux internes ou doux ou souples (en opposition aux arts dits externes ou durs que recouvre le terme impropre de gong fu ou kung fu), il existe un style de boxe appelé Neijia Quan. De nombreuses similitudes existent entre cette école très ancienne et le taiji quan. Elle est encore enseignée de nos jours grâce au maître Wang Bo qui la reçue de son maître Huiliang, un moine bouddhiste du temple Dengdai.

Source: Wikipédia

Wǔdāng

Les monts Wudang (chinois simplifié : 武当山 ; chinois traditionnel : 武當山 ; pinyin : wǔdāng shān ; parfois écrit Wutang) ou montagnes de Wudang, sont une chaîne de montagnes au sud de la ville de Shiyan dans la province du Hubei, en Chine.

Elle est considérée comme l’un des berceaux des arts martiaux internes taoïstes comme le taiji quan ou le bagua zhang qui se développèrent à partir du XVIIIe siècle.

Les montagnes du Wudang sont très connues et visitées pour les nombreux monastères taoïstes que l’on peut y trouver. Ces monastères sont réputés comme centres de recherche d’apprentissage et de pratique de la méditation, des arts martiaux et de la médecine traditionnelle chinoise, et des pratiques de l’agriculture et des arts liés au taoïsme.

Wudang Xuan Gong Quan: Boxe mystérieuse
Wudang Seven Star Sword
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=j_q–V_N7GY
Qi Xing Jian par maître Chen Shixing

Wudang Sword Form Wudang Xuanmen Sword

18th Ways Of Wudang BoxingWudang Bagua Sword

Flexibility and basic training Wudang’s « Mysterious Fist »

Ba Gua Zhang

Le W: Bagua zhang (八卦掌; pinyin: bāguàzhǎng) ou littéralement « paume des huit trigrammes » est un art martial chinois traditionnel, dit « interne » (neijia), originaire du nord de la Chine (changquan).

Il appartient à la famille des arts ou styles dits « internes », nei jia quan. C’est une boxe originaire du nord, liée mythologiquement aux montagnes Wudang. Dans cette famille des arts internes à laquelle appartient le Ba Gua Zhang, on trouve aussi, pour ne citer que les plus connus, le Hsing I Ch’uan et le Taiji quan.

> plumpub.com: Ba Gua Zhang questions

▶ Ba Gua Liang 8 Linear Drills & Push Hand Drills With Applications – YouTube

▶ Baguazhang Push Hand – YouTube

▶ Wushu (Baguazhang): Jerry Alan Johnson – The Dragon School of Pa Kua Chang

 

Les 8 paumes mères

> chiflow.com: ApplicationsBaGua

> ninedragonbaguazhang.com: Eight Mother Palms – Nine Dragon Bagua

Yin style baguazhang – apps to mother palm

Cheng’s Baguazhang 8 Mother Palms – #1 Single Changing Palm

Cheng style

> Cheng 8 turning palm    > Bagua 24 moves

> 24 palms 64 moves         > Basics sections

 

Xing Yi Quan

Le Xingyi quan (EN) ou hsing i chuan (形意拳, pinyin: xíng yì quán, Wade-Giles: hsing i ch’üan) est un art martial chinois interne inspiré par la philosophie taoïste.

Les caractères chinois se traduisent par « poing de la forme/intention » (souvent traduit « poing de la forme et de l’intention »)

  • xing : forme, corps
  • yi : intention, désir
  • quan : poing, boxe

Xing Yi Quan 5 Elements and Linking form

> wushu-coudoux.fr: Xing Yi Quan

> yizon.org: School Luo Dexiu – Nei Jia Quan

> daojia.fr: Xing yi et XinYi LiuHe

Liens

36th Ways Of Wudang Boxing

yiquan.fr: Qu’ est ce?

yiquan.fr

kungfuyiquan.free.fr

dachengchuan.org

Voir aussi

bajiquan

kwoon.info: La boxe de la grue blanche

Xin Yi Ba – orginalshaolin del 2

wikimartialarts.org (EN)

wudangdao.com wudangbing

wudanggongfu.com wudanggongfu

daoistkungfu.com daoistkungfu

taoismkf.com: Taoims Kungfu

Interne

Interview de Maître Wang Bo, Wang Yang

nourrir.linterieur.free.fr – News sur les arts internes

haze.over-blog.com – NeiJia Quan

techniques-martiales.com – Dictionnaire

essenceofevolution.com (EN)

« Il resta dans un état de sérenité complète, rentrant dans le vif du combat sans ressentir l’émotion du combat. Il pouvait rester dans cet état de calme car son égo n’était pas entré dans le context »

Biblio